Jean Améry
Jean Améry

Exposition Jean AmeryIl s’agit d’une exposition itinérante, se présentant sous la forme de vingt-huit panneaux facilement transportables et présentables.

Description du contenu

Ce juif autrichien du nom de Hans Mayer s’introduit par lui-même dans l’univers intellectuel viennois des années 1930 et, tout jeune, s’y fait connaître. Exposé aux persécutions antisémites et politiques, il s’exile. La Belgique l’accueille en 1938 et il s’installe à Anvers. Mais il est expulsé au moment de la guerre vers la France et rapidement interné aux camps de Saint-Cyprien et de Gurs, près de la frontière espagnole. Aussitôt : s’évader. Fuir. Arrestation. Fuir encore. Il parvient à revenir en Belgique et entre dans la résistance. Arrêté, il est torturé par la Gestapo au fort de Breendonk réquisitionné à cet usage. Déporté à Auschwitz, via la caserne Dossin (Malines), il survit et revient dans le monde des vivants. C’est à Bruxelles qu’il choisit à nouveau de s’installer, non en Autriche, son pays natal.

Avec le nouveau nom qu’il choisit, Jean Améry (anagramme de son patronyme) acquiert à la moitié des années 1960 une importante notoriété. Son oeuvre compte de nombreux essais et romans qui font date. À hauteur de Primo Levi, d’Elie Wiesel (Prix Nobel), d’Imre Kertész (Prix Nobel) pour qui il devient un modèle, Jean Améry sait tirer une réflexion à la fois philosophique et littéraire sur la terreur nazie, le génocide des Juifs et les violences du XXe siècle.

Il s’affirme comme référence incontournable pour penser les liens entre civilisation et barbarie au XXe siècle.

À chacun des croisements ou bifurcations de son existence, Jean Améry a toujours voulu choisir les voies qu’elle pouvait emprunter. Le 16 octobre 1978, il réalise le programme qu’il s’était fixé et se suicide à Salzbourg, en Autriche. Jean Améry ne se sera jamais laissé déposséder de son destin.


Co-commissaires : Irène Heidelberger-Leonard et Philippe Mesnard
Assistant historique : Johan Puttemans
Traductions : Wolfgang Kukulies et Carola Haehnel
Conception graphique : Yann Collin

 

Pour la réserver ou pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter Georges Boschloos :
Tél. : +32 (0)2 512 79 98 – Fax : +32 (0)2 512 58 84 – Contact par Courriel

 
Nos activités sont soutenues par :logo loterie fr logo_fwb   logo_bnb_fr       Nous sommes membre du BCH : 

Contact

Fondation Auschwitz – Mémoire d'Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 boîte 50 – B-1000 Bruxelles

   +32 (0)2 512 79 98
   +32 (0)2 512 58 84
   info@auschwitz.be

Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h,
accès de préférence sur rendez-vous.

twfbytin

Devenir membre

Pour devenir membre adhérent de la Mémoire Auschwitz ASBL, pour participer à ses activités et soutenir ses actions, il suffit de nous contacter et de verser la somme de 40,00 € au compte n° 310-0780517-44 (IBAN : BE55 3100 7805 1744 – BIC : BBRUBEBB)

Tout don supérieur à 40,00 € donnera lieu à une exonération fiscale pour les contribuables belges. 

S'abonner

à notre newsletter en français

catchme refresh
Joomla Extensions powered by Joobi