Charte éthique
Charte éthique
  1. Disparition des témoins et nécessité d’assurer le relais aussi bien sur le plan du contenu que de la forme

    Nous sommes à un tournant de notre histoire, histoire de la Fondation Auschwitz, histoire de l’Europe, qui nous impose d’engager une réflexion éthique sur laquelle reposera notre fonctionnement. En effet, toute une génération se retirent progressivement et nous allons devoir assumer seuls la responsabilité de porter et de transmettre la mémoire de la Fondation Auschwitz. De là, s’impose la nécessité d’une charte éthique.

    La Fondation Auschwitz est née pour préserver et transmettre la mémoire des victimes du génocide des Juifs et des crimes nazis contre lesquels des Juifs et des non-Juifs ont lutté au péril de leur vie. Les rescapés ont tous eu à cœur, en priorité, de mettre les jeunes en garde contre les dangers des extrémismes et de leur montrer à quoi ceux-ci peuvent conduire. Ils le feront jusqu’à leur dernier souffle. Telle est sa mission première, à laquelle s’ajoute la possibilité de soutenir des initiatives contre le racisme et contre les discriminations.

     
  2. Mission de préservation, de transmission et d’éducation en direction de la société civile belge, et de la société européenne pour contribuer à la construction et à la défense de celle-ci comme espace démocratique

    Si l’éthique régit les comportements qui permettent le vivre ensemble, alors la Fondation Auschwitz a une forte implication dans la société belge autant que dans la société européenne. L’éventail de ses activités recouvre les domaines culturels, pédagogiques, scientifiques et de la préservation des archives et du patrimoine qui appartiennent à son histoire.

    Les enjeux de la transmission ne se limitent pas à des contenus, mais concernent également les modèles sur lesquels se constituent les comportements individuels et de groupe. À ce titre, des modèles fondés sur l’action (héroïsme, résistance, indignation), pour fondamentaux qu’ils soient, ne suffisent pas à rendre compte, à prendre conscience et à entretenir la conscience de ce qu’ont subi des victimes, souvent des familles entières, totalement vulnérables livrées aux criminels et aux génocidaires.

    Par ailleurs, il est de première importance de donner une approche différenciée des violences et d’apprendre à ne pas les penser en les confondant, mais, au contraire, pour en souligner les spécificités et toute la complexité. Dans ce sens, nous devons contrer toute tentative de généralisation conduisant à incriminer globalement une population ou un groupe ethnique, et apprendre que le monde ne se partage pas simplement entre vainqueurs et vaincus, entre bien et mal. Tout en sachant que les victimes restent les victimes et qu’elles ne sont pas interchangeables, en aucun cas, avec les criminels.

    Pour cela, la Fondation Auschwitz assure, d’une part, une mission d’information en direction du grand public sur les violences historiques du XXe siècle et, d’autre part, d’encouragement, de soutien, voire d’accompagnement à la recherche.

     
  3. Établir et renforcer des liens dans une société souvent en proie à la dispersion et aux intérêts partisans

    Dans le cadre de ses compétences et de sa mission de préservation et de transmission mémorielle, les initiatives de la Fondation Auschwitz sont dirigées aussi bien vers les individus, quelle que soit leur appartenance communautaire, pour maintenir le respect et les valeurs du vivre ensemble, que vers les institutions pour encourager et entretenir l’esprit d’un travail commun, fédérateur et mutualisateur.

    En ce sens, la Fondation Auschwitz se tient à la disposition de toute association, en particulier, et de toute institution, en général, ainsi que de la communauté scientifique pour fournir un cadre et un accompagnement dans les domaines qui relèvent de ses missions. Elle est prête à intervenir sur les plans éthique et scientifique auprès des institutions politiques, mais sans prendre pour autant de position politique. Il s’agit de défendre un rapport au savoir et à la mémoire hors de toute rivalité et de tout esprit polémique.
 
Nos activités sont soutenues par :logo loterie fr logo_fwb   logo_bnb_fr       Nous sommes membre du BCH : 

Contact

Fondation Auschwitz – Mémoire d'Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 boîte 50 – B-1000 Bruxelles

   +32 (0)2 512 79 98
   +32 (0)2 512 58 84
   info@auschwitz.be

Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h,
accès de préférence sur rendez-vous.

twfbytin

Devenir membre

Pour devenir membre adhérent de la Mémoire Auschwitz ASBL, pour participer à ses activités et soutenir ses actions, il suffit de nous contacter et de verser la somme de 40,00 € au compte n° 310-0780517-44 (IBAN : BE55 3100 7805 1744 – BIC : BBRUBEBB)

Tout don supérieur à 40,00 € donnera lieu à une exonération fiscale pour les contribuables belges. 

S'abonner

à notre newsletter en français

catchme refresh
Joomla Extensions powered by Joobi