Sarah Timperman, Stéphanie Perrin, Des marches de la mort au retour à la vie. Des rescapés des camps nazis racontent, 2020. (n° 5)

Le 27 janvier 1945, des éclaireurs soviétiques trouvent par hasard les camps d’Auschwitz et de Birkenau qui semblent presque déserts. Ils y découvrent quelques milliers de prisonniers affamés et malades laissés sur place par les SS ; les autres ont été évacués une dizaine de jours auparavant vers d’autres camps.

Ce documentaire, élaboré à partir d’entretiens recueillis par la Fondation Auschwitz, retrace le parcours de cinq déportés depuis l’évacuation d’Auschwitz jusqu’à leur retour en Belgique.

Maria Mehler, Itta Wiernik, Henri Kichka, Maurice Pioro et Haïm Vidal Sephiha nous parlent des « marches de la mort » effectuées dans des conditions extrêmement dures et de leur arrivée dans des camps surpeuplés où règnent le chaos, la famine et les maladies.

Ils nous racontent également les circonstances de leur libération par les Alliés : Maria Mehler et Itta Wiernik ont été libérées par les Anglais à Bergen-Belsen ; Henri Kichka par l’armée américaine à Buchenwald ; Maurice Pioro a fait partie du « train de la mort » de Buchenwald à Dachau où il fut libéré ; tandis qu’Haïm Vidal Sephiha a retrouvé la liberté dans les environs de Bergen-Belsen.

Le documentaire aborde enfin les conditions du rapatriement en Belgique et la difficulté de témoigner dans les années d’après-guerre.

Ce film réalisé par Sarah Timperman et Stéphanie Perrin de l'ASBL Mémoire d'Auschwitz est en vente au prix de 12,50 €.

Durée du documentaire : 45 min.

Audio en français, sous-titré en néerlandais.