Analyses et études de 2022 - Fondation Auschwitz
Analyses et études de 2022
2022

Derniers textes publiés

Agnès Graceffa : Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie (exposition)

Nathalie Peeters :

Yannik van Praag : Les débuts de la Shoah en Galicie orientale (Ukraine) : le cas d’Ivano-Frankivsk



ANALYSES 


1946. Les Pays-Bas, chassés d'Indonésie par l'invasion japonaise veulent reprendre le contrôle de leur colonie. Dans ce roman graphique, Johan Knevel se porte volontaire, avec pour principale motivation de savoir ce qu'est devenue sa nourrice Ninih. Au cours de sa quête, il se retrouve malgré lui au cœur de la guerre d’indépendance indonésienne.



Josep est un film d’animation français, belge et espagnol dans lequel le dessinateur Aurel (Aurélien Froment) relate l’histoire du dessinateur de presse espagnol Josep Bartolí (Barcelone, 1910 – New York, 1995). De Barcelone à New York, de la guerre civile espagnole à son idylle avec Frida Kahlo au Mexique, Josep retrace l’histoire vraie d’un combattant antifranquiste et artiste d’exception.



De juin 2021 à mars 2022, au Mémorial de la Shoah à Paris, la question du sort réservé aux homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie a fait, pour la première fois en France, l’objet d’une exposition à part entière.



Par suite de l’armistice franco-allemand conclu le 22 juin 1940, le sud de la France est placé sous les ordres du Gouvernement de Vichy présidé par le maréchal Pétain. La première loi portant sur le « Statut des Juifs » est édictée en France le 3 octobre 1940. Celle-ci ne s’applique pas qu’à la France métropolitaine, mais concerne aussi ses départements d’outre-mer, ses colonies et protectorats. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’Afrique du Nord française comptait environ 400 000 Juifs dispersés dans plus de 400 agglomérations. Nous nous intéresserons ici au sort des Juifs de l’Algérie coloniale où la législation antisémite mise en place par Vichy fut parfois appliquée de façon plus rigoriste que dans le reste de l’Afrique du Nord.



Le 27 septembre 1940, l’administration militaire allemande publie une ordonnance en zone occupée imposant aux Juifs français et étrangers de se présenter entre le 3 et le 20 octobre auprès des Préfectures de l'arrondissement dans lequel ils résident pour se faire inscrire. À Paris, ce sont les commissariats de quartier qui recueillent les déclarations. Les renseignements ainsi obtenus sont centralisés par la police française. André Tulard, un fonctionnaire de police conçoit alors un fichier d’environ 600 000 fiches que les nazis vont exploiter tout d’abord pour préparer la première grande vague d’arrestations massives de Juifs étrangers en zone occupée.



De nombreux films s’intéressant à la Shoah se sont succédé sur le petit et le grand écran au cours des années. Sa représentation est passée par plusieurs genres cinématographiques : le cinéma documentaire tributaire d’authenticité et le cinéma de fiction qui ne maintient pas de rapport direct avec la réalité. Faut-il exercer une censure afin de pouvoir représenter la Shoah à l’écran ou le réalisateur peut-il disposer d’une entière liberté pour pouvoir montrer l’immontrable ?



Dans Y a-t-il de bons dictateurs ? l’historien des mentalités Francesco Filippi s'attaque aux mythes qui entourent le fascisme, et qui tendent à nous le présenter sous un jour favorable. Il se propose de déconstruire une série de « légendes et mensonges » qui continuent à circuler sur cette période.



Tout comme les hommes, les femmes ont résisté activement, mais aussi de façon non violente à la présence de l’occupant. Que ce soit de manière individuelle ou collective, les femmes ont exprimé leur refus de la domination allemande et se sont engagées de manière pacifique pour défendre les valeurs antifascistes ou pour sauver des vies menacées par le régime nazi.



Presque totalement oublié en Europe de l’Ouest, le massacre des Juifs de Kharkiv (Kharkov à l’époque soviétique) pendant l’hiver 1941-1942 a récemment fait la une des journaux. La raison ? La destruction d’une partie du site mémoriel de Drobytsky Yar, dans la banlieue de la ville, par les troupes russes à la fin du mois de mars. Un site où près de 15 000 Juifs ont été tués pendant l’occupation de la ville par les nazis.



En Ukraine, la Shoah a commencé dès les premiers jours de l’opération Barbarossa et le déferlement des forces de l’Axe en Union soviétique durant l’été 1941. Des premiers massacres de masse, la mémoire collective a principalement retenu celui de Babi Yar. Mais la Shoah par balles n’a pas commencé dans la capitale ukrainienne. Des assassinats massifs et coordonnés ont déjà été perpétrés dès les premières semaines de l'invasion. Aujourd'hui, cette histoire est encore largement méconnue, occultée ou instrumentalisée.



Friedrich Flick (1883-1972) : un nom presque oublié hors des frontières de l’Allemagne. Ce capitaine d’industrie est pourtant l’un de ceux qui incarnent le plus totalement la complicité de la grande industrie allemande dans les crimes nazis.



Il est rarement question de celles et ceux qui ont, activement ou passivement, contribué à gripper la machine de guerre nazie depuis les ateliers, les usines ou les mines. Les luttes sociales ne mériteraient-elles pas une plus grande place dans la mémoire collective de la Résistance ?

Contact

Fondation Auschwitz – Mémoire d'Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 boîte 50 – B-1000 Bruxelles
   +32 (0)2 512 79 98
   info@auschwitz.be
Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h,
accès de préférence sur rendez-vous.
twfbytin

Devenir membre

Pour devenir membre de l'ASBL Mémoire Auschwitz, participer à ses activités et soutenir ses actions, il suffit de nous contacter et de verser la somme de 40,00 € sur le compte IBAN : BE55 3100 7805 1744 – BIC : BBRUBEBB.
Tout don supérieur à 40 € donnera lieu à une exonération fiscale pour les contribuables belges.

S'abonner

à notre newsletter en français
captcha 
J'accepte la Politique de confidentialité
Le site Internet de la Fondation Auschwitz et de l'ASBL Mémoire d’Auschwitz utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.