Sommaire et résumés du n° 115 - Fondation Auschwitz
Accueil

Nouvelles vidéos

Philippe Mesnard (Rédacteur en chef) : Éditorial : Du virtuel dans la mémoire

 

In Memoriam Baron Paul Halter

 

Dossier :L’Espagne en construction mémorielle

Dirigé par Marta Marín-Dòmine et Esteban Mate

 

  • Marta Marín-Dòmine (Centre for Memory and Testimony Studies, Laurier University, Waterloo-Toronto) et Esteban Mate : Présentation

  • Ricard Vinyes (Université de Barcelone) : Le processus de construction d’une mémoire publique par l’État espagnol. Politiques et conflits, impunités et éthiques (1975-2008)
    Cet article analyse le processus de construction d’une mémoire publique relative au passé de guerre et de dictature dans l’État espagnol à partir de l’établissement de l’État de droit en 1977. Il présente la nature et la répercussion des conflits développés pendant ce processus, les échecs successifs pour créer une politique publique de réparation et de mémoire, ainsi que l’établissement d’un modèle espagnol particulier d’impunité.

  • Francisco Ferrándiz (Instituto de Lengua, Literatura y Antropología (ILLA) du Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CCHS) del Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), Madrid) : Fosses communes, paysages de la terreur
    Les exhumations de fosses communes de la guerre civile espagnole et de l’après-guerre dans la dernière décennie, tout particulièrement de fosses abandonnées de l’arrière-garde franquiste, ont été placées au centre des débats contemporains sur la nature et la portée du conflit et le régime qui l’a suivi. Dans cet article, nous analysons la complexité et la dynamique de ce processus qui comprend des initiatives politiques et judiciaires bénéficiant d’une grande projection publique et médiatique, comme la loi de la mémoire et la décision polémique de juge Garzón sur les crimes du franquisme et des actions locales, parfois ratées, imperceptibles ou éphémères, mais tout aussi essentielles.

  • Jordi Font (Museu Memorial de l’Exili, La Jonquera, Catalogne) : Le Musée Mémorial de l’Exil de La Jonquera (MUME). Entre musée d’histoire de l’exil républicain et lieu de mémoire démocratique de référence
    Cet article propose une présentation du Musée Mémorial de l’Exil. Cet équipement muséologique, inauguré en février 2008, est situé à La Jonquera, sur la ligne frontalière entre l’Espagne et la France. Le texte décrit le dispositif muséologique et tente de le situer dans la logique du processus que l’on connaît en l’Espagne comme « a récupération de la mémoire historique ».

  • Vicente Sánchez-Biosca (Université de Valence) : Paysages de la mémoire. La guerre civile comme élégie
    Dans la représentation de la guerre civile espagnole au cinéma, un style s’est instauré au fil des années 1980 comportant une esthétique (image soignée, rythme lent…), un type de récit (mémoriel) et des conditions pragmatiques (protagonisme d’enfants ou adolescents se heurtant à des rites de passage, préférence pour la population les non-combattants…). Annoncé dans L’esprit de la ruche (1973), ce style filmique se prolonge jusqu’à l’orée de 2000, avec les films de J. L. Garci. Cet essai passe en revue les traits fondamentaux de ces « paysages de la mémoire » et leur place dans les stratégies fictionnelles sur la guerre d’Espagne.

  • Marta Marín-Dòmine (Centre for Memory and Testimony Studies, Laurier University, Waterloo-Toronto) : La transmission et la construction de l’espace transgénérationnel
    L’article, à mi-chemin entre la mémoire personnelle et l’essai, nous pousse à réfléchir sur la transmission en s’interrogeant sur la notion de filiation et en mettant l’accent sur l’acte d’acceptation du passé en tant qu’héritage. L’auteur dialogue avec la mémoire inédite, écrite par un enfant de la guerre espagnole, son père en l’occurrence, pour montrer les traces qu’elle a eues dans la reconstruction qu’elle a faite du passé révolu. L’article met aussi l’accent sur la nécessité de repenser les effets dans le présent de la mémoire déterritorialisée ou la mémoire exilique, et de ceux qui ayant été en exil, ont dû rentrer en Espagne peu après la fin de la guerre.

  • Bibliographie

 

Portfolio

  • Philippe Mesnard (Rédacteur en chef) : Caserne Dossin (Malines). Le parti pris de la clarté et des droits de l’homme

 

Varias

  • Vincent Petitjean (CELIS) : Rithy Panh : un art de la Mémoire
    Le présent article cherche à explorer l’œuvre cinématographique de Rithy Panh pour en comprendre les enjeux mémoriels. Lui-même rescapé des camps de Khmers rouges, le réalisateur reconstruit l’histoire récente du Cambodge. Mais cette histoire est aussi la sienne. Aussi a-t-il longuement interrogé Duch, responsable du camp d’extermination S21, juste avant le procès de ce dernier. Cette confrontation a donné lieu à un livre coécrit avec Christophe Bataille, L’Élimination, ainsi qu’à un film Duch, le maître des forges de l’enfer. La réflexion sur ce véritable diptyque mémoriel revêt une double problématique cinématographique et personnelle.

  • Florent Bussy (Université de Rouen) : Le crime contre l’humanité, une étude critique
    L’étude de l’évolution du concept de crime contre l’humanité, jusqu’à la formation de la Cour pénale internationale (1998), permet d’interroger les enjeux de la formation d’une justice internationale. La théorisation d’un droit de l’humanité consiste à penser les relations politiques par-delà le seul espace national, parce que certaines atteintes aux droits de l’homme touchent l’humanité dans son ensemble.

  • Dr. Fabian Van Samang (Historien) : Rondom genocide – of hoe het schijnbaar objectieve toch het subjectieve weerspiegelt [Autour du génocide – ou comment l’objectivité apparente reflète toujours le subjectif]

 

Librairie

  • Éric Alary et Bénédicte Vergez-Chaignon, Dictionnaire de la France sous l’Occupation, Paris, Larousse, 2011.
    Compte-rendu par Léon Strauss (Université de Strasbourg)
  • Michela Marzano (dir.), Dictionnaire de la violence, Paris, PUF, 2011.
    Compte-rendu par Frediano Sessi (Université de Mantoue)
  • Bernard Dan, Le Livre de Joseph, La Tour d’Aigues, L’Aube, 2011.
    Compte-rendu par Albert Mingelgrün (Président de la Fondation de la Mémoire Contemporaine)
  • Daniel Rancour-Laferriere, The Sign of the Cross. From Golgotha to Genocide,Piscataway, Transaction Publishers, 2011.
    Joseph Ratzinger – Benoît XVI, Jésus de Nazareth. Tome 2 : De l’entrée à Jérusalem à la Résurrection, Monaco, Le Rocher – Groupe Parole et Silence, 2011.
    Compte-rendu par Frans Lemaire
  • Beatriz Sarlo, Tiempo pasado, Cultura de la memoria y giro subjetivo – una discusión, Buenos Aires, Siglo XXI editores, 2007.
    Compte-rendu par Mylène Herry (Université de Toulouse – Le Mirail)
  • Dominique Sigaud, Le Piège des loups. Les 175 maisons de la Gestapo en France, Paris, Stock, 2012.
    Compte-rendu par Corinne Benestroff (Université Paris 8)
  • François Azouvi, Le Mythe du grand silence. Auschwitz, les Français, la mémoire, Paris, Fayard, 2012.
    Compte-rendu par Paul Bernard-Nouraud (École des Hautes Études en Sciences sociales de Paris – EHESS)
  • Michel Dufranne, Triangle rose, Bruxelles, Quadrants, 2011.
    Compte-rendu par Anthony Michel (CREM (Metz) – IPSE (Luxembourg))
  • Samuel D. Kassow, Qui écrira notre histoire ? Les Archives secrètes du ghetto de Varsovie, Paris, Grasset, 2011.
    Compte-rendu par Judith Lindenberg (École des Hautes Études en Sciences sociales de Paris – EHESS)
  • Sylvie Rollet, Une éthique du regard, Paris, Hermann, 2011.
    Compte-rendu par Fabian Van Samang (Historien)
  • Aharon Appelfeld, Je suis une rémanence de l’histoire juive.
    Compte-rendu par Julie Laval (Rédactrice – sites internet de théâtre)

 

Disque

  • Sonate « Vie et destin » de Chrystel Marchand
  • Musique de chambre à Terezín par Pierre-Jean Tribot pour ResMusica

Quelques-uns de nos projets

 
Nos activités sont soutenues par :logo loterie fr logo_fwb   cocof   logo_bnb_fr       Nous sommes membre du BCH : 

Contact

Fondation Auschwitz – Mémoire d'Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 boîte 50 – B-1000 Bruxelles
   +32 (0)2 512 79 98
   info@auschwitz.be
Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h,
accès de préférence sur rendez-vous.
twfbytin

Devenir membre

Pour devenir membre de l'ASBL Mémoire Auschwitz, participer à ses activités et soutenir ses actions, il suffit de nous contacter et de verser la somme de 40,00 € sur le compte IBAN : BE55 3100 7805 1744 – BIC : BBRUBEBB.
Tout don supérieur à 40 € donnera lieu à une exonération fiscale pour les contribuables belges.

S'abonner

à notre newsletter en français
captcha 
J'accepte la Politique de confidentialité
Le site Internet de la Fondation Auschwitz et de l'ASBL Mémoire d’Auschwitz utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.